Au sujet du projet

Le projet Origines africaines fait appel à l’aide du public pour déterminer les origines historiques d’Africains transportés pendant la traite négrière transatlantique. Ce site Web offre de l’information détaillée sur plus de 90 000 Africains libérés des négriers au début du 19e siècle. Toute personne possédant des connaissances liées aux langues africaines, aux pratiques culturelles de nomination et aux groupes ethniques peut contribuer à ce projet en utilisant ses propres compétences à reconnaître l’origine ethnolinguistique probable d’un nom africain.

Pour obtenir plus d’information, veuillez communiquer avec l’équipe du projet Origines africaines.

Historique du projet

Le projet Origines africaines prend sa source directement des travaux de G. Ugo Nwokeji et de David Eltis qui, en 2002, ont produit des enregistrements sonores à partir de noms trouvés dans les registres des cours de commission mixte de la Havane à Cuba et de Freetown au Sierra Leone afin de déterminer leurs origines ethnolinguistiques probables. Sur ces bandes sonores, les noms ont été prononcés par des personnes parlant la même langue et ayant probablement le même accent que les greffiers des cours de commission mixte (par exemple, si le nom était consigné dans le registre de la Havane, Eltis et Nwokeji l’ont fait prononcer par un hispanophone ayant un accent havanais). Cette précaution a permis de faire le lien entre la prononciation du nom et son orthographe, ainsi qu’une détermination plus juste des origines ethniques possibles du nom que son orthographe seule n’aurait autrement autorisée. Eltis et Nwokeji ont fait écouter ces bandes sonores à des informateurs du Nigeria, de Sierra Leone, d’Angola et à des membres de la diaspora africaine dans certaines régions d’Amérique du Nord, qui ont pu déterminer les groupes ethniques probables auxquels appartient tel ou tel nom à partir de sa prononciation. Une pareille recherche faisant intervenir un participant à la fois, bien qu’efficace, a exigé énormément de temps et n’a permis qu’un peu plus de deux identifications pour chaque nom africain figurant dans les registres. Dans le cadre du présent projet, il s’agit d’appliquer une méthode en ligne qui fait largement appel à la contribution de bénévoles.

L’équipe du projet

Beaucoup de personnes ont contribué à la création de ce site. L’équipe se compose des personnes mentionnées ci-dessous qui, sauf indication contraire, sont des membres de l’université Emory.

PRINCIPAUX RESPONSABLES DU PROJET

  • David Eltis – Woodruff Professeur d’histoire (Emory Université, Atlanta, Géorgie, É.-U.).
  • Martin Halbert – (chercheur principal associé jusqu’en septembre 2009) – Doyen des bibliothèques et professeur agrégé (Université de Texas, Denton, Texas, É.-U.).
  • Philip Misevich – (chercheur principal associé depuis août 2010) – Professeur adjoint en Histoire (Université de St. John's, New York, É.-U.)

L’ÉQUIPE D’ÉLABORATION DU PROJET

  • Richard Anderson – Consultante pour Sierra Leone (Yale Université, E.-U.)
  • Edna Bay – Consultante pour la diffusion dans la diaspora africaine
  • Alex Borucki – Chercheur (Université de la Californie, Irvine, E.-U.)
  • Kwesi DeGraft-Hanson – Consultant pour le Ghana
  • Domingos Dellamonica – Programmeur
  • Daniel B. Domingues da Silva – Consultant pour l’Afrique Centrale et traducteur vers le Portugais (Université du Missouri, E.-U.)
  • Suzan Eltis – Lectrice des noms anglais
  • Omar Granados – Lecteur des noms espagnols
  • Premysl Herold – Programmeur
  • Mark Kendall – Volontaire et Assistant de recherche
  • Nafees M. Khan – Coordinateur de la liaison et responsable de la diffusion pour la diaspora
  • Paul Lachance (Université d'Ottawa, Canada)
  • Henry Lovejoy – Chercheur et Consultant pour les registres Havane (Université de la Californie, Los Angeles, Californie, É.-U.)
  • Leonardo Marques – Montage audio et sensibilisation et traducteur vers le Portugais
  • Stacey Martin – Consultante en système d’information géographique
  • Liz Milewicz – Directrice du projet (2009-2011)
  • Philip Misevich – Consultant pour la Haute-Guinée (Université de St. John's, New York, É.-U.)
  • Lovia Mondésir – Traductrice vers le français
  • Oscar Grandio Moráguez – Lecteur des noms espagnols (Université de York, Toronto, Ontario, Canada)
  • G Ugo Nwokeji – Consultant pour le Nigeria (Université de la Californie, Berkeley, Californie, É.-U.)
  • Ijeoma Ohiaeri – Consultant pour le Nigeria et conseiller itinérant
  • Olatunji Ojo – Consultant pour le Nigeria et le Bénin (Brock Université, St. Catharines, Ontario, Canada)
  • Frank Owen – Ingénieur en informatique (Owenworks, Inc., Blacksburg, Virginia, É.-U.)
  • Michael Page – Consultant en système d’information géographique.
  • Daniel Prentis – Responsable technique (Kaktus Software, Prague, République tchèque)
  • Jan Zich – Conseiller technique (dpreview.com/Amazon, Seattle, E.-U.)

CONSEILLERS EN RECHERCHE

  • Edna Bay (Université Emory, Atlanta, Géorgie, É.-U.)
  • Kwesi DeGraft-Hanson (Université Emory, Atlanta, Géorgie, É.-U.)
  • Daniel B. Domingues da Silva (Université Emory, Atlanta, Géorgie, É.-U.)
  • Walter Hawthorne (Université d’État du Michigan, East Lansing, Michigan, É.-U.)
  • Linda Heywood (Université de Boston, Boston, Massachusetts, É.-U.)
  • Allen Howard (Rutgers, Université d’État de New Jersey, New Brunswick, New Jersey, É.-U.)
  • Henry Lovejoy – Chercheur et Consultant pour les registres Havane (Université de la Californie, Los Angeles, Californie, É.-U.)
  • Philip Misevich (Université de Denison, Granville, Ohio, É.-U.)
  • G. Ugo Nwokeji (Université de Californie, Berkeley, Californie, É.-U.)
  • Olatunji Ojo (Brock Université, St. Catharines, Ontario, Canada)
  • Elisée Soumonni (Université Nationale du Bénin, Cotonou, Bénin)
  • John Thornton (Université de Boston, Boston, Massachusetts, É.-U.)

Premiers Contributeurs de noms africains

En plus de la collaboration du grand public qui a rendu et continue de rendre possible la reconstruction de l’histoire des Africains, nous aimerions remercier ces personnes dont la connaissance, la disponibilité et les travaux sont précieux pour le lancement de ce site:
  • Kwesi DeGraft-Hanson
  • Tazieff Koroma
  • Henry Lovejoy
  • Philip Misevich
  • G. Ugo Nwokeji
  • Ijeoma Ohiaeri
  • Olatunji Ojo

Promoteurs

UNIVERSITÉ EMORY

L’Université Emory est une institution reconnue à l’échelle internationale pour ses recherches axées sur des enquêtes, son engagement moral et sa clientèle diversifiée. C’est également une université dont les membres collaborent étroitement à rendre le monde meilleur grâce au fort leadership dont ils font preuve en ce qui a trait à l’enseignement, à la recherche, à la mission professorale, à la santé et à l’action sociale. Les bibliothèques de l’université Emory ont joué un rôle de premier plan dans l’établissement d’un réseau de bibliothèques numériques d’un bout à l’autre des États-Unis. Destination de choix pour les étudiants et les chercheurs, ces bibliothèques soutiennent les initiatives d’innovation technologique, la constitution de collections de recherche ainsi que l’élaboration de programmes éducatifs de première qualité.

FONDS NATIONAL POUR LES LETTRES ET LES SCIENCES HUMAINES

Le Fonds National pour les Lettres et les Sciences Humaines (en anglais La National Endowment for the Humanities) est une agence de subvention publique du gouvernement américain créé pour soutenir la recherche, l’éducation, la préservation et les programmes publics dans le domaine des lettres et des sciences humaines. Le projet Origines Africaines a été financé par une division de la NEH: la branche Préservation et Accès qui assure le leadership dans l’effort national de préserver et de rendre accessible les héritages et ressources culturels; ce qui constitue le fondement pour la recherche, l’éducation et les programmes publics dans les Sciences humaines.

INSTITUT W.E.B. DU BOIS POUR LA RECHERCHE SUR LES AFRICAINS ET LES AFRO-AMERICAINS

L’Institut W.E.B. Du Bois pour la Recherche sur les Africains et les Afro-Américains (en anglais, W.E.B. Du Bois Institute for African and African American Research) promeut l’étude et la connaissance de l’expérience de la diaspora africaine grâce à l’octroi de bourses aux universitaires, au parrainage d’une vaste gamme d’activités et de projets à saveur culturelle et pédagogique, ainsi qu’à la participation à d’autres programmes de sensibilisation communautaire.

Remerciements

Bien des personnes ont participé à la réalisation de ce projet. La liste en est trop longue pour qu’on puisse les nommer toutes ici. À l’instar des divers départements et membres de l’Université Emory et du Fonds National pour les Lettres et les Sciences Humaines que nous remercions chaudement pour leur soutien à ce projet, nos remerciements s’adressent particulièrement à Marcy Alexander, du département d’Histoire de l’Université Emory pour son attention et l’aide qu’elle a fournie en ce qui touche les besoins administratifs du présent projet.

 
up arrow
DBI Institut W.E.B. Du Bois
de l'Université Harvard
Fonds National pour les Sciences humaines et les Lettres Fonds National pour les
Sciences humaines et les Lettres
Université Emory
Promoteurs:
Origines Africaines : Portail des Africains libérés des bateaux
de la traite transatlantique.
Droits d’auteur : Université Emory 2009. Tous droits réservés.
 
Site dessiné par KAKTUS Software Spol. s r.o.